StudyGate.contact@gmail.com

Appendicite Aigue

Dans les cas d’une appendicite aigue, en position latéro coecale interne :

  1. La défense de FID est un bon signe d’orientation diagnostique
  2. La douleur peut etre epigastrique au debut
  3. Les nausées ou les vomissements sont des symptomes souvent retrouvés
  4. La langue suburrale est un bon élément diagnostique

Reponse : A/B/C

 

 

Un patient consulte pour un syndorme appendiculaire.
Le patient est obèse et l’examen est difficile. Vous retenez parmi ces propositions en faveur de l’appendicite :

  1. L’absence de défense de la fosse iliaque droite infirme le diagnostic evoqué
  2. Un toucher rectal permet d’eliminer le diagnostic d’appendicite aigue
  3. Un nombre normal de globules blancs confirme le diagnotic
  4. Une CRP normale contre le diagnotic d’appenticite
  5. Une temperature à 38°C est en faveur de l’appencite

Reponse : E

 

 

 

Un patient se plaint à une semaine en post appendictomie de dysurie de pollakurie, d’un ralentissement du transit qui avait repris au 2eme jour post operatoire avec T° à 38.9°C, 2000GB ( 90%de neutrophiles). Le diagnotic le plus probable est ?

  1. Abcès de la paroi
  2. Fistule caecal
  3. Cystite post operatoire
  4. Abcès du Douglas
  5. Abcès méso coeliaque

Reponse : D

 

 

Les complications pécoces post opératoires après une appendicectomie sont :

  1. Abcès profond
  2. Péritonite post opératoire
  3. Ileus paralytique
  4. Eventration sur la cicatrice
  5. Abcès de la paroi

Reponse :A/B/C/E

 

 

Le plastron appendiculaire

  1. Est une péritonite généralisé
  2. Est du à une agglutination d’anses intestinales et d’épiploon autour de l’appendice malade
  3. Est souvent favorisé par les antibiotiques
  4. Se traduit par un blindage de la fosse iliaque droite
  5. Constitue une contre indication opératoire en urgence

Reponse : B/C/D/E

 

 

Une appendicite en position pelvienne peut se manifester par :

  1. Une rétention aigue d’urines
  2. Un abcès du cul de sac de douglas
  3. Un ptosis
  4. Une douleur précise au toucher rectal
  5. Une pyelonephrite aigue

Reponse : A/B/D

 

 

Une appendicite aigue en position retro caecale se manifeste par :

  1. Une douleur lombaire droite
  2. Une attitude de flexion de la cuisse sur le bassin (ptosis)
  3. Une pollakurie
  4. Une douleur au toucher rectal
  5. Une fosse iliaque droite indolore à la palpation

Reponse : A/B/D

 

 

Concernant le diverticule de meckel, quelle(s) est (sont) la (les) proposition(s) correcte(s)

  1. Il constitue un reliquat embryologique du canal omphalo mésenterique
  2. Il peut y avoir plusieurs diverticule de meckel chez un meme sujet
  3. Il siège sur le bord anti mesenterique de l’anse
  4. Sa complication la plus frequente etant l’infection
  5. Sa découverte peropératoire chez un patient opéré pour un syndrome appendiculaire impose son exérèse systématique

Reponse : A/C

 

 

Concernant la voie d’abord coelioscopique en matière de traitement chirurgical de l’appendicite aigue :

  1. Elle contitue le Gold Standard
  2. Elle est privilégiée chez la femme, l’obèse et en cas d’appendicite ectopique
  3. Elle se complique de plus d’un abcès profond post opératoire par rapport à la laparotomie
  4. Elle se complique de plus d’abcès de la paroi post opératoire par rapport à la laparotomie
  5. Elle permet de laisser en place un appendice sain a condition de le signaler au malade et à son entourage

Reponse : B /E

 

 

Les complications tardives d’une appedicectomie sont :

  1. Occlusion intestinale aigue sur hernie interne
  2. Eventration sur la cicatrice
  3. Occlusion intestinale aigue sur bride
  4. Appendicite sur moignon appendiculaire
  5. Degenerescence sur moignon appendiculaire

 

Reponse : C/D