StudyGate.contact@gmail.com

Cancers colo-rectaux

Quels sont parmi les suivantes les propositions justes :

A-La majorité des cancers colorectaux provient de la dégénérescence depolypes adénomateux

B-Le risque de cancer croit avec le nombre et la taille des adénomes

C-Le dépistage et l’exérèse des polypes adénomateux et villeux sont la meilleure prévention actuelle du cancer recto-colique

D-L’âge moyen de la dégénérescence dans la polypose familiale diffuse est de 60 ans

E-Après colectomie totale pour polypose familiale diffuse,le rectum restant doit être surveillé très régulièrement pour possibilité de cancer rectal

                                                          Réponse :A-B-C-E         

En présence d’un cancer de la face latéral droite de l’ampoule rectale,situé à huit centimètres de la marge anale,l’extension locale peut se faire :

A-Au dôme vésical

B-A la prostate

C-A la vésicule séminale

D-Au muscle du sphincter anal

E-A l’uretère droit

                                                           Réponse :B-C-E

Chez un malade de 50 ans en bon état général sans antécédents pathologiques majeurs un adénocarcinome du rectum situé à 2cm de la marge anale circulaire et étendu sur 3cm de haut, le traitement à visée curative doit être

A-La chimiothérapie seule

B-L ’amputation abdominal périnéale du rectum

C-La résection antérieur du rectum

D-L ’intervention de Babcock

E-La radiothérapie seule

                                                             Réponse :B

Les cas sporadiques des cancers colorectaux :

A-Constituent 80% de tous les cancers colorectaux

B-Se voient essentiellement chez les patients âgés de moins de 60 ans

C-Leur pathogénie fait appel essentiellement aux facteurs environnementaux

D-Indiquent la réalisation d’une colonoscopie pour les membres de la famille

E-Sont dus à la dégénérescence d’un polype hamartomateux

                                                 Réponse :A-C

La polypose adénomateuse familiale :

A-Est la cause de 10% des cancers coliques

B-Est définie par la présence de centaines voire des milliers de polypes hamartomateux

C-Est une maladie à transmission autosomique dominante, à forte pénétrance

D-Nécessite la réalisation d’une colonoscopie aux membres de la famille à partir de l’âge de 25ans

E-Indique une colproctectomie totale préventive chez les apparentés au 1er degré même en l’absence de polypes adénomateux

                                                    Réponse :c

La classification pronostique des tumeurs colo-rectales tient compte :

A-De l’extension en hauteur de la tumeur

B-Du volume de la tumeur

C-Du degré de l’extension circonférentielle

D-Du degré de l’infiltration pariétale

E-De l’extension ganglionnaire

                                                                  Réponse :D-E

Le syndrome de Lynch :

A-Constitue 15%des cancers colo-rectaux

B-Est caractérisé par la présence de plusieurs polypes non adénomateux

C-Est une maladie autosomique dominante

D-Nécessite un dépistage du cancer colo-rectal chez les apparentés au premier degré

E-Associe des tumeurs extra-digestives

                                                                     Réponse :C-D-E

Les cancers du colon droit :

A-Sont découverts lors de l exploration d’un syndrome anémique

B-Peuvent se compliquer d’occlusion intestinale aigue de type grelique

C-S ’infectent en donnant un abcès péri-néoplasique

D-Sont souvent des tumeurs infiltrantes

E-Leur curetage ganglionnaire chirurgical incomplet impose une colectomie totale

                                                       Réponse :A-B-C

Une tumeur située à 3cm de la marge anale :

A-Est découverte devant des adénopathies inguinales

B-Est découverte devant un ganglion sus-claviculaire gauche

C-Se manifeste souvent par un syndrome rectal

D-Donne des métastases pulmonaires sans métastases hépatiques

E-Peut envahir le sacrum

                                                               Réponse :B-C-D

Un enfant âgé de 10ans fils d’un malade opéré à l’âge de 40ans d’un cancer du colon sur une polypose adénomateuse familiale ;il nécessitera la réalisation de :

A-Une colonoscopie dés l’âge de 35ans

B-Une rectosigmoidoscopie annuelle dés la puberté

C-Tests génétiques

D-Une colonoscopie tous les 2ans à partir de 25ans

E-Une colonoscopie si test hémocult positif

                                                                Réponse :B-C

La complication la plus fréquente de la chirurgie colorectale tumorale est :

A-Embolie pulmonaire

B-Infection urinaire

C-Hématome intra péritonéale

D-Fistule anastomotique

E-Eviscération de la paroi abdominale

                                                            Réponse 😀

Les troubles génito urinaires secondaires à la chirurgie tumorale colorectale sont :

A-Dus à la blessure des nerfs hypogastriques supérieurs

B-Dus à l’excision totale du mésorectum

C-Plus fréquent pour la chirurgie colique que celle rectale

D-Plus fréquent en cas de tumeur localement avancée

E-Plus fréquent chez les hommes

                                                       Réponse :D-E

Dans la polypose adénomateuse familiale :

A-Maladie héréditaire à transmission autosomique dominante

B-Maladie liée à la mutation du gène APC

C-La dégénérescence est inéluctable à l’âge de 25ans

D-Seuls les garçons peuvent être atteints par cette maladie

E-La coloproctectomie préventive est obligatoire

                                                           Réponse :A-B-E