StudyGate.contact@gmail.com

Comas

A propos des comas, quelle(s) est (sont) la(les) proposition(s) exacte(s) ?

A-La durée du coma post critique est toujours inférieure à 5minutes

B-Le coma secondaire à une intoxication aux barbituriques se caractérise par une tendance à l’agitation avec une hypertonie spontanée

C-La présence d’un phénomène d’asterixis est évocatrice d’un coma métabolique

D-Un myosis serré peut être d’origine toxique

E-un coma lié à une hémorragie cérébrale est le plus souvent d’apparition brutale

                                                                 Réponse :C-D-E

Lors de l’examen d’un patient comateux :

A-La pérsistance de signes traduisant un contrôle cortical,discordant avec la profondeur du coma est en faveur d’une aréactivité psychogène

B-Lors du Locked-in syndrome les mouvements de latéralité des yeux sont conservées

C-La présence des signes de localisation impose la réalisation d’une imagerie cérébrale

D-Le mutisme akinétique s’exprime par une altération de la vigilance

E-La recherche des reflexes du tronc cérébral doit être systématique

                                                                     Réponse :A-C-E

Un coma d’installation brutale fait évoquer en première intention :

A-Un processus expansif intracrânien

B-Une hémorragie méningée

C-Une encéphalopathie hépatique

D-Un accident vasculaire cérébral

E-Un coma hyperosmolaire

                                                         Réponse :B-D

Dans le bilan d’un coma non traumatique, le scanner crânien s’avère normal .ceci n’élimine pas :

A-Un hématome intraparenchymateux

B-Une étiologie toxique

C-Un accident vasculaire ischémique au début

D-Une méningite

E-Un processus lésionnel du tronc cérébral

                                                           Réponse :B-C-D-E

L’état végétatif :

A-est synonyme de mort cérébrale

B-Les reflexes cornéens et photomoteurs sont généralement conservés

C-Il existe une réaction appropriée aux stimulations douloureuses

D-Les fonctions respiratoires et cardiovasculaires sont habituellement conservées

E-La récupération d’une conscience normale est fréquente

                                                         Réponse :B-D

Quels sont la ou les complications qui menace(ent) dans la première semaine le malade s’il n’est pas traité ?

A-Infection méningé

B-Resaignement

C-Ischémie cérébrale par spasmes vasculaires

D-Coagulation intra vasculaire disséminée

E-Hydrocéphalie basse pression

                                                             Réponse :B-C

Un patient dans le coma présente une hyperventilation neurogène centrale à 25c/min un signe de Babinski bilatéral,des pupilles larges non réactives,une paralysie de la verticalité du regard.A quel niveau se situe la lésion ?

A-Cortex frontal bilatéral

B-Mésencéphale

C-Protubérance

D-Bulbe

E-Glande pinéale

                                                           Réponse :B

Devant un coma fébrile :

A-La méningo-encéphalite est le premier diagnostic à évoquer

B-La ponction lombaire est le premier examen systématique à réaliser en urgence

C-Le scanner cérébral injecté est un examen systématique en première intention

D-Une antibiothérapie doit être instaurée rapidement

E-La présence de signes de localisation est en faveur d’un abcès cérébral

                                                                  Réponse :A-C-E

Lors de l’exploration d’un coma :le scanner cérébral peut être normal dans les situations suivantes :

A-Méningo-encéphalite

B-thrombophlébite cérébrale

C-Abcès cérébral

D-Accident vasculaire cérébral ischémique

E- Accident vasculaire cérébral hémorragique

                                                                     Réponse :A-B-D

A propos des comas quels sont les propositions exactes ?

A-La glycémie au doigt doit être vérifiée systématiquement

B-Le coma secondaire à une intoxication aux barbituriques est un coma agité avec une hypertonie spontanée

C-La présence d’asterixis est évocatrice d’un coma métabolique

D-Le coma lié à une hémorragie cérébral est le plus souvent d’apparition brutale

E-Le coma post critique suite à une crise convulsive ne dépasse pas généralement 30min

                                                                Réponse :A-C-D-E