StudyGate.contact@gmail.com

Occlusion intestinale aigue

En cas d’occlusion intestinale aigue, quels sont parmi les signes suivants ceux qui orientent vers une occlusion par strangulation :

A-Un début brutal de la symptomatologie

B-Evolution des douleurs sans rémission

C-Une agitation du patient

D-Un état général conservé

E-Un abdomen peu météorisé

                                                       Réponse :A-B-C-E

La douleur abdominale au cours d’une occlusion du grêle par strangulation est :

A-Intense

B-D’installation brutale

C-Secondaire à la distension des anses intestinales en amont de l’obstacle

D-Permanente

E-Soulagés par les vomissements

                                             Réponse :A-D

Au cours d’un syndrome occlusif, la radiographie d’abdomen sans préparation en position couchée :

A-N’est pas indispensable au diagnostic

B-Peut montrer des niveaux hydroaériques

C-Aide au diagnostic de siège de l’occlusion

D-permet une analyse des reliefs muqueux des anses intestinales

E-peut montrer une image d’arceau

                                                              Réponse :A-C-D

Le météorisme abdominal au cours de l’occlusion intestinale fonctionnelle :

A-Est d’apparition progressive

B-S’accompagne de bruits de gargouillement à l’auscultation

C-Est symétrique

D-Est tympanique à la percussion

E-est animé d’ondulations péristaltiques

                                                       Réponse :A-C-D

Le météorisme abdominal au cours d’occlusion intestinale aigue par strangulation :

A-Est indolore

B-S’accompagne de bruits de gargouillement à l’auscultation

C-Est asymétrique

D-Est tympanique à la percussion

E-Est animé d’ondulations péristaltiques

                                                     Réponse :C-D

Les vomissements au cours d’une occlusion colique par obstruction :

A-Sont tardifs

B-Sont fécaloïdes

C-Soulagent les douleurs abdominales

D-Entraînent une diminution du météorisme abdominal

E-Peuvent être absents

                                             Réponse :A-E

Les douleurs abdominales au cours de l’occlusion du grêle par obstruction :

A-Sont d’installation progressive

B-Sont spasmodiques

C-Sont secondaires à l’ischémie des anses distendues

D-Sont très intenses

E-Sont soulagés par les vomissements

                                                       Réponse :A-B-E

Quels sont les caractéristiques du météorisme abdominal au cours de l’occlusion intestinale aigue par obturation ?

-Symétrique

-Indolore

-Animé par des ondulations péristaltiques

L’occlusion intestinale aigue par strangulation peut être secondaire à :

A-Un iléus biliaire

B-Une bride post opératoire

C-Une invagination iléo-caecale

D-Une hernie étranglée

E-Une tumeur du rectum

                                                     Réponse :B-C-D

Quel examen demandez vous pour confirmer le diagnostic d’OIA ?

A-Rx d’ASP debout

B-Rx d’ASP debout et couché

C-Scanner abdominal

D-Entéroscanner

E-EntéroIRM

                                                Réponse :B

Au cours d’une OIA fonctionnelle :

A-Les vomissements sont fécaloides

B-La distention abdominale est au premier plan

C-Les douleurs sont intenses

D-Il y a un silence auscultatoire

E-Il existe des niveaux hydro-aeriques du grêle et du colon

                                                    Réponse :B-D-E

Quel intérêt à distinguer une occlusion par obturation d’une occlusion par strangulation :

A-Les vomissements sont incoercibles en cas de strangulation

B-Le 3éme secteur est plus important en cas d’obturation

C-La distension est plus marquée en cas d’obturation

D-La nécrose est plus fréquente en cas de strangulation

E-Les NHA sont plus nombreux en cas d’obturation

                                                  Réponse 😀